A gauche, l’election presidentielle vision, l’union s’eloigne

A gauche, l’election presidentielle vision, l’union s’eloigne

A dix mois du scrutin, la gauche, privee d’un parti hegemonique, n’a pas ete aussi loin d’une union electorale

Article reserve aux abonnes

Samuel Grzybowski n’est pas connu, c’est dommage, c’est votre jeune homme plein de bon sens. Meme s’il est un brin utopiste. Ce militant associatif reve d’un(e) candidat(e) unique a gauche a l’election presidentielle de 2022 pour avoir une chance de l’emporter. Lui et le mouvement, la « primaire populaire », se sont creuse la tronche Afin de imaginer un systeme de vote ouvert a tous nos citoyens, charge de designer celle ou celui qui sera le plus en mesure de rassembler J’ai gauche. Le service va etre connu avant Noel.

« Pour l’instant, nous avons 73 000 inscrits qui parrainent des candidats qu’ils souhaitent voir participer a une primaire.

Christiane Taubira [ancienne ministre d’la justice de Francois Hollande] et Francois Ruffin [depute Notre France insoumise, LFI] paraissent en tete. Deux non-candidats… » Qui pourraient, et, avoir des idees et s’ajouter a la farandole de candidats declares ou putatifs : outre les cinq pretendants a la primaire ecologiste, le communiste Fabien Roussel et l’« insoumis » Jean-Luc Melenchon sont aussi en lice. Arnaud Montebourg se declarera le 4 septembre, Anne Hidalgo devrait lui emboiter le pas dans la periode entourant la sortie de son livre, Une cousine francaise (Editions de l’Observatoire), le 15 septembre.

Samuel Grzybowski etait a Poitiers, samedi 21 aout, pour precher la belle parole au cours des Journees d’ete ecologistes. Il a parle devant 2 cents Verts, sous un chene, mais qui n’etait nullement celui de Saint-Louis. (more…)

Continue ReadingA gauche, l’election presidentielle vision, l’union s’eloigne